mardi 21 janvier 2014

L'opération Oryx : Un succès méconnu (1992 – 1994)-une étude d'Antonin Tisseron

Un an après l’offensive victorieuse contre les troupes de Saddam Hussein pour libérer le Koweït, la communauté internationale s’engageait en Somalie pour y rétablir la paix. 

Cet engagement américain ne saurait toutefois résumer à lui seul l’intervention internationale de 1992-1995. Des soldats pakistanais, malais, italiens, marocains, … et français sont présents sur place, sous mandat de l’ONU dans le cadre des opérations ONUSOM I (24 avril 1992-26 mars 1993), Restore Hope  et ONUSOM II (26 mars 1993-2 mars 1995). 

L’opération Oryx, qui démarre en décembre 1992 avec l’envoi de 2 000 hommes en Somalie et se termine un an plus tard avec le départ des dernières forces combattantes. 

Cette opération comporte deux grandes phases, une première avec l’intervention des forces françaises dans le Bakool (région stratégique frontalière avec l’Éthiopie) et une seconde durant laquelle les éléments français prennent en charge dans l’ONUSOM II la région de Baydoa, plus vaste que le Bakool. Cette opération est un succès au cœur d'un échec international.

Pour télécharger le document  : CDEF

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire