mercredi 2 octobre 2013

L’emploi des hélicoptères en contre-insurrection. Quels enjeux pour quelles menaces ?-par Guillaume Rolland et Antonin Tisseron

Pour télécharger le document : CDEF/DREX Bureau Recherche

La souplesse d’emploi de l’hélicoptère et la plus-value qu’il apporte aux forces terrestres en font un élément essentiel de la manœuvre et, au regard des enseignements des opérations les plus récentes, justifient qu’une attention particulière soit portée à l’aéromobilité.

Sommaire

Chapitre 1 – les atouts de l’hélicoptère en contre-rébellion

1.1. L’aéromobilité, première force de l’hélicoptère
1.2. Les hélicoptères et le combat aéroterrestre
1.3. Le soutien au profit des combattants
1.4. Hélicoptères et actions d’environnement

Chapitre 2 – des menaces réelles mais d’ampleur inégale

2.1. Un lourd tribut
2.2. Les armes légères d’infanterie (ali), principale menace
2.3. Mines et autres explosifs : l’innovation au service des insurrections
2.4. La menace du missile sol-air, mythe ou réalité ?
2.5. Relativiser l’effet du feu

Chapitre 3 – de la diversité des logiques d’engagement contre un hélicoptère

3.1. Une cible d’opportunité
3.2. Rechercher la destruction des hélicoptères
3.3. Obtenir un effet politique
3.4. Paralyser les hélicoptères ou du bon usage de l’approche indirecte

Chapitre 4 – perspectives futures

4.1. L’amélioration de la protection, quelles réponses techniques pour quelles menaces ?
4.2. Solutions opérationnelles en complément des réponses techniques
4.3. Quel rôle pour l’hélicoptère lourd en contre-insurrection ?
4.4. Perspectives d’emploi du couple drone tactique et hélicoptère

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire